«

»

Oct 19 2012

Canal de la Loire de Roanne à Digoin – J2

Malgré quelques douleurs musculaires, nous abordons cette deuxième journée avec le sourire et sous le soleil. Nous rejoignons le canal de la Loire de Roanne à Digoin, toujours escortées par Pierre et avons la chance de bénéficier d’une assistance logistique gérée par Gilbert et Dany .

From 2012-10-19_TSL_Roanne_Digoin
From 2012-10-19_TSL_Roanne_Digoin

Nous traversons la commune de Briennon avec son joli port et sa remarquable toiture d’église, nous apprécions le paysage et savourons les kilomètres le long du chemin de halage.

From 2012-10-19_TSL_Roanne_Digoin

« La belle Marinière » et sa patronne nous attendent pour un apéritif improvisé au petit gris accompagné de quelques grattons! Un petit pique-nique de l’autre côté du canal permet de reprendre des forces avec un peu de saucisson et jambon du secteur.

From 2012-10-19_TSL_Roanne_Digoin

Après quelques caresses aux petits chats qui nous rendent visite, il est l’heure de reprendre la route ! La piste est parfois un peu cahoteuse et nous expérimentons avec Céline notre première chute dans la boue!

De temps à autres, nous rejoignons de petites routes qui longent le canal et en apprécions l’enrobé qui nous permet d’avancer plus aisément. La fin de journée approche, nous arrivons à Digoin, le camping municipal est fermé (fréquent après le 15 octobre…) et la séparation avec notre équipe n’est pas chose facile. Nous quittons donc Pierre, Gilbert et Dany avec le coeur serré et les larmes aux yeux.

From 2012-10-19_TSL_Roanne_Digoin
From 2012-10-19_TSL_Roanne_Digoin

Très vite, nous reprenons notre chemin pour retrouver le canal latéral à la Loire en direction de Diou, que nous longerons le lendemain, mais surtout pour trouver un premier lieu de camping sauvage. Notre camp est arrêté le long du canal à une dizaine de kilomètres après Digoin. Nous dégustons notre premier plat lyophilisé  »purée au jambon » et par précaution choisissons de ne planter la tente qu’une fois la nuit tombée.

From 2012-10-19_TSL_Roanne_Digoin

Le moment venu, quelle ne fut pas notre surprise de découvrir que la lampe frontale était restée éclairée depuis 2 jours et n’avait donc plus de piles. Céline montera donc la tente à la seule lueur du tandem pendant qu’A. fera tourner la roue avant pour actionner la dynamo. Côté discrétion, ce n’était peut-être pas l’idéal, mais tout s’est très bien passé, et après quelques angoisses liées à la découverte des bruits de la nature, un lever nocturne couteau en main pour rassurer Céline, nous avons finalement passé une très bonne nuit !

From 2012-10-19_TSL_Roanne_Digoin

Parcours du jour :

La suite au prochain épisode ;-))

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *