«

»

Jan 31 2013

Flash-back – Zone géothermale de Wai-o-Tapu – Rotorua

La zone visitée n’est qu’une petite partie des 18km² de cette zone thermale. Déclarée réserve naturelle, cette zone d’activité thermale est la plus grande de la région volcanique de Taupo. Les premiers tremblements volcaniques ont secoué la région il y a 150000 ans alors que les premiers signes d’activité hydrothermale sont apparus il y a 15000 ans. La zone thermale est traversée par la rivière Wai-o-Tapu qui rejoint le fleuve de Waikato. Aucun poisson ne peut survivre dans cette rivière étant donné la présence de composants chimiques provenant des nombreuses sources bouillonnantes de la zone.

Les cratères :
Ils font plus de 20 mètres de diamètre et 12 de profondeur. Ils contiennent des sources bouillonnantes et ont des dépôts de soufre formés par les vapeurs quand elles s’échappent. La plupart de ces cratères se sont formés au cours des 900 dernières années par l’action de l’eau acide arrivant à la surface.

De Rotorua_Lacs_Acides-Village_Maori

La maison du diable :
Cratère formé par l’action acide souterraine, il contient des cristaux de soufre jaune constitués lors du refroidissement des gaz sulfureux.

De Rotorua_Lacs_Acides-Village_Maori
De Rotorua_Lacs_Acides-Village_Maori

Le cratère arc-en-ciel :
Ainsi nommé à cause des cristaux de soufre et des veines de minéraux colorés présents dans la pierre ponce des murs du cratère, l’eau bouillonnante montre une couche de pétrole à sa surface.

De Rotorua_Lacs_Acides-Village_Maori

Le cratère du tonnerre :
Formé en 1968, il illustre à quel point le terrain est glissant. L’eau bouillonnante est responsable de l’érosion.

De Rotorua_Lacs_Acides-Village_Maori

Les encriers du diable :
Les piscines de boue doivent leur couleur aux petits morceaux de graphite et de pétrole qui remontent à la surface poussés par l’eau.

De Rotorua_Lacs_Acides-Village_Maori
De Rotorua_Lacs_Acides-Village_Maori

La palette de l’artiste :
Les couleurs de la palette dépendent entre autres de la température des piscines et des fumerolles sifflantes. Elles changent constamment selon les les niveaux d’eau, la direction du vent et le trop-plein de la piscine de Champagne.

De Rotorua_Lacs_Acides-Village_Maori
De Rotorua_Lacs_Acides-Village_Maori
De Rotorua_Lacs_Acides-Village_Maori

Les terrasses violettes :
Ces terrasses de silice sont les plus larges de Nouvelle-Zélande. L’eau qui coule de la piscine de Champagne contient du silicate de chaux qui se dépose quand l’eau s’évapore. La silice forme ainsi lentement la terrasse.

De Rotorua_Lacs_Acides-Village_Maori

Les chutes du voile de mariée :
Ces chutes marquent la fin des terrasses de silice et ont été partiellement colorées par le trop-plein de la piscine d’opale.

La grotte à soufre :
Elle regorge d’anciens cristaux de soufre formés lorsque des gaz de soufre se sont refroidis dans l’atmosphère abritée des falaises en surplomb.

De Rotorua_Lacs_Acides-Village_Maori

Lac Ngakoro et ses chutes d’eau :
Ce lac s’est formé il y a 970 ans à la suite d’une éruption.

De Rotorua_Lacs_Acides-Village_Maori
De Rotorua_Lacs_Acides-Village_Maori

La piscine de Champagne :
Cette source est la plus grande de la zone avec ses 60 mètres de diamètre et 60 mètres de profondeur. Sa température est de 74°C et les bulles à sa surface sont dues dioxyde de carbone. La piscine s’est formée il y a 900 ans suite à une éruption hydrothermale. Les minéraux contenus dans l’eau sont entre autres l’or, l’argent, le mercure, le soufre, l’arsenic, le thallium, l’antimoine. Ils continuent de se déposer sur le haut-fond de silice tout autour et lui donnent sa couleur si particulière.

De Rotorua_Lacs_Acides-Village_Maori

Le cratère de l’enfer :
De la boue bouillonnante peut jaillir violemment du fond de ce cratère jusqu’à plus de 20 mètres de hauteur.

De Rotorua_Lacs_Acides-Village_Maori
De Rotorua_Lacs_Acides-Village_Maori

Le bain du diable :
Ce grand cratère contient une eau naturelle de couleur étonnante. Plus l’eau est verte, plus elle est riche en arsenic !

De Rotorua_Lacs_Acides-Village_Maori
De Rotorua_Lacs_Acides-Village_Maori

(1 commentaire)

  1. Lise

    Merci pour cet article très instructif!! ça donne envie de prendre un bain….

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *