«

»

Mar 17 2013

En route vers de nouvelles aventures dans l’île du Sud…

Du 8 au 17 mars 2013

C’est avec un petit pincement au coeur que nous avons quitté Megan à l’aéroport. Nous partons avec déjà tant de bons souvenirs passés en sa compagnie et celle de Dave ! Mais notre coeur s’allège à l’idée de reprendre la route avec notre tandem !

Nous quittons Auckland en été et atterrissons à l’aéroport de Dunedin dans l’île du Sud dans le froid et la grisaille automnale! Les deux cartons que nous avait récupérés Megan ont finalement facilité le transport du tandem en deux parties et nous les récupérons en très bon état. Après plus de deux heures de montage,

De Aeroport_Dunedin

nous prenons la route vers 19h00 pour rejoindre le centre de Dunedin qui est à une trentaine de kilomètres de l’aéroport. A notre arrivée au camping, bien évidemment, la nuit est déjà là et c’est bien tardivement que nous montons la tente!

De Otago_Rail_Trail_J1

Ce matin nous n’avons pas à démonter la tente puisque nous avons prévu de rester deux nuits à Dunedin. Nous nous rendons alors dans le centre ville afin de prendre notre petit déjeuner car nous n’avons rien à manger.

De Dunedin
De Dunedin

Sur notre chemin, nous nous arrêtons finalement dans un petit marché bien agréable où nous dégustons en guise de petit déjeuner de bonnes crêpes françaises.

Nous nous rendons ensuite à la gare pour prendre nos billets pour le train historique que nous souhaitons emprunter le lendemain afin de nous rendre au point de départ de l’ancienne voie ferrée aménagée en voie cyclable. Nous nous baladons un peu dans Dunedin, mais le mauvais temps nous rattrape. Nous choisissons alors de nous tenir au chaud dans une bibliothèque et ainsi d’avancer un peu sur le blog et de prendre nos billets pour notre future destination (tenue secrète jusqu’à un prochain jeu qui vous permettra de la découvrir…). A ce propos, merci Stéphane pour ton aide avec mon téléphone portable en France et désolée de t’avoir réveillé si tôt un week-end!

Après une nuit plutôt fraîche, nous partons de bon matin pour prendre ce fameux train atypique, le « Taieri Gorge Train »! Nous prenons notre petit déjeuner à bord et ne cessons de nous régaler de la beauté des paysages.

De Otago_Rail_Trail_J1
De Otago_Rail_Trail_J1
De Otago_Rail_Trail_J1
De Otago_Rail_Trail_J1
De Otago_Rail_Trail_J1
De Otago_Rail_Trail_J1

Deux heures plus tard, nous arrivons à Middlemarch afin de débuter le « Central Otago Rail Trail » qui nous mènera jusqu’à Alexandra. Nous démarrons donc le trail en début d’après-midi, la piste est plaisante et agréable pour rouler et nous avons retrouvé notre ami le soleil! Nous sommes entourées par les montagnes et pouvons aisément témoigner de la sécheresse qui s’abat cette année sur la Nouvelle-Zélande.

De Otago_Rail_Trail_J1
De Otago_Rail_Trail_J1
De Otago_Rail_Trail_J1
De Otago_Rail_Trail_J1
De Otago_Rail_Trail_J1
De Otago_Rail_Trail_J1
De Otago_Rail_Trail_J1
De Otago_Rail_Trail_J1

Après un peu plus de 45 kilomètres, nous faisons escale près de Daisybank pour du camping sauvage.

De Otago_Rail_Trail_J1
De Otago_Rail_Trail_J1
De Otago_Rail_Trail_J1

Nous apprécions vraiment ce retour à la nature et apprécions aussi l’eau de la rivière qui nous permet de refaire le plein des gourdes mais aussi de nous laver! Sauf pour Céline qui a manqué de se faire manger par un énorme poisson chat. La nuit tombée, nous sommes bercées par les bruits de la forêt et nous endormons comme des souches.

Le lendemain, nous reprenons la route seulement vers midi car nous avons décidé de reprendre progressivement et de ne faire qu’une grosse journée sur deux. Ce jour-là au programme, seulement une bonne vingtaine de kilomètres jusqu’à Ranfurly.

De Otago_Rail_Trail_J1_J2

Nous faisons la quasi totalité du chemin en compagnie d’un suisse Marcus avec lequel nous échangeons sur nos périples respectifs. Il vient de passer 6 mois à travers les Etats-Unis et tient un blog sympathique, mais tout en allemand… (Un peu de lecture donc pour Michelle) ! Nous le retrouvons le soir au camping.

De Otago_Rail_Trail_J3

Cette troisième journée sur le trail démarre dans la fraîcheur et le brouillard.

De Otago_Rail_Trail_J3

Mais vers midi le soleil finit par percer, c’est l’occasion pour nous de nous arrêter pour la pause déjeuner.

De Otago_Rail_Trail_J3

Puis nous reprenons la piste et faisons une rapide pause au point indiquant le 45ème parallèle Sud, c’est à dire que nous nous situons exactement à mi-chemin entre l’équateur et le Pôle Sud.

De Otago_Rail_Trail_J3
De Otago_Rail_Trail_J3
De Otago_Rail_Trail_J3

Nous terminons la journée à Omakau après presque soixante kilomètres.

Nous débutons ce quatrième jour par un peu de tourisme et la visite touristique du petit village de Ophir où nous avons la chance de découvrir l’ancien bureau de poste toujours ouvert et avons même le privilège d’oblitérer nos cartes postales.

De Otago_Rail_Trail_J4

Mais pour moi ça se termine mal et je finis la matinée en prison!

De Otago_Rail_Trail_J4

Après cette visite pittoresque,

De Otago_Rail_Trail_J4

nous reprenons la route jusqu’à Alexandra et découvrons sans cesse de nouveaux paysages splendides!

De Otago_Rail_Trail_J4
De Otago_Rail_Trail_J4
De Otago_Rail_Trail_J4

A notre arrivée, nous faisons une pause au supermarché afin de faire quelques courses et au moment de garer notre vélo, nous apercevons le vélo de Marcus. Nous décidons de lui faire une blague, je verrouille donc son vélo avec notre cadenas! Et pendant que je fais les courses Céline fait le guet. Après 5 minutes, Marcus sort du supermarché puis au moment d’enlever son cadenas, se demande ce qu’il s’est passé sur son vélo! Céline rigole de le voir faire mais prend pitié de lui assez rapidement!

De Otago_Rail_Trail_J4

Cette cinquième et dernière journée sur le Trail sera plutôt une journée de repos. Nous flânons dans Alexandra, grimpons jusqu’à l’horloge perchée sur la colline.

De Alexandra_Clyde
De Alexandra_Clyde
De Alexandra_Clyde

En milieu d’après-midi, nous faisons juste une dizaine de kilomètres pour rejoindre Clyde la dernière ville étape du « Central Otago Rail Trail ».

De Alexandra_Clyde

Suite aux indications de l’office de tourisme, nous prenons un bus pour rejoindre Queenstown car d’après eux la route est dangereuse (elle aurait en fait été parfaitement réalisable à vélo…). Nous profitons donc des paysages à travers les vitres du bus et arrivons en toute fin de journée à Queenstown. Le coin est magnifique, situé au bord d’un lac immense et entouré par le montagnes. Nous décidons donc de nous arrêter plusieurs jours afin d’en profiter pleinement.

De Queenstown

Les routes montagneuses de la veille nous ont convaincues qu’il était nécessaire d’effectuer quelques modifications sur le vélo et notamment de changer le plateau. Notre journée sera donc orientée autour de la recherche de la compatibilité entre le moyeu Rolhoff et un plateau plus petit ainsi que la visite des quelques magasins de vélo de Queenstown afin de dénicher un mécano disposant d’un plateau et disponible pour nous le changer dés que possible.

De Queenstown

Après consultation de différents forums, nous nous apercevons que la plupart des voyageurs en Pino ont changé le plateau dès l’acquisition du vélo. En effet, il s’agit d’un 52 dents, nous pensions qu’avec l’entraînement nous passerions partout mais ce n’est pas le cas… en tous cas ici nos avons beaucoup trop d’appréhension pour la suite. Alors le choix de la raison s’impose, nous réservons donc un plateau de 42 dents qui devrait nous permettre de passer partout plus facilement! Mais pour cela nous devons attendre encore quelques jours au moins jusqu’à lundi!

Au camping nous rencontrons un couple de retraités français qui voyagent sur un catamaran et parcourent le monde depuis 6 ans ! Au moment de les quitter, nous nous rendons compte que notre roue avant est à plat… première crevaison donc… Nous le prenons avec le sourire car nous avons tout notre temps et ne sommes pas perdues au milieu de nul part!

Le samedi, alors que les prévisions météo avaient annoncé un temps très nuageux, nous nous réveillons sous un soleil magnifique. Il semble que ce soit le jour idéal pour le grand saut tant rêvé depuis des années!

De Parachute_Queenstown

En fin de matinée, nous prenons donc la route à bord d’un petit van avec d’autres personnes et l’équipe de Skydive Paradise!

De Parachute_Queenstown
De Parachute_Queenstown
De Parachute_Queenstown

Après une petite heure de route de montagnes avec une vue imprenable sur le lac nous gagnons le petit aérodrome où nous attendons notre tour pour décoller!

De Parachute_Queenstown
De Parachute_Queenstown

Peu avant 15h00 nous montons à bord du petit avion, qui ne peut emmener que 3 tandems de parachutistes simultanément.

De Parachute_Queenstown
De Parachute_Queenstown

Les 20 minutes de vol pour atteindre les 15000 pieds (soit 4571 mètres d’altitude), nous permettent d’admirer les montagnes et le lac et contrairement à ce que nous aurions pu penser ne laissent place qu’à peu d’appréhension.

De Parachute_Queenstown
De Parachute_Queenstown

Alors que le premier tandem s’élance à 12000 pieds, il nous reste maintenant très peu de temps pour profiter du vol et tout s’enchaîne très vite… Karl, mon moniteur Irlandais très sympa, me montre la lumière rouge qui signale que l’on saute dans 1 minute !!! La pression monte un peu, la porte de l’avion s’ouvre et il est temps de sauter !

De Parachute_Queenstown
De Parachute_Queenstown
De Parachute_Queenstown
De Parachute_Queenstown

Je m’élance donc dans le vide la première, Céline nous suit de peu en tandem avec un moniteur brésilien.

De Parachute_Queenstown

Les premières secondes de chute libre sont renversantes !!!

De Parachute_Queenstown
De Parachute_Queenstown
De Parachute_Queenstown
De Parachute_Queenstown

Une minute à plus de 200 km/h, tout défile très vite, les paysages changent au gré des mouvements, la sensation de voler au-dessus de la terre… mais celle-ci se rapproche très vite et il est nécessaire d’ouvrir le parachute.

De Parachute_Queenstown
De Parachute_Queenstown
De Parachute_Queenstown

Nous retrouvons ensuite Céline et CJ et jouons au-dessus de leur voile.

De Parachute_Queenstown

C’est extraordinaire, magique…

De Parachute_Queenstown
De Parachute_Queenstown
De Parachute_Queenstown
De Parachute_Queenstown

A découvrir en images dans nos albums photos et en vidéo ci-dessous !!!

Nous ne sommes vraiment pas déçues et prêtes à retenter l’expérience!

Pour terminer la journée en beauté, nous mangeons le soir dans un petit restaurant français à Queenstown.

De Parachute_Queenstown

Les jours se suivent mais ne se ressemblent pas et après une nuit pluvieuse, ce dimanche, la pluie ne cesse de tomber.

Mais bonne nouvelle pour vous, nous sommes enfin à jour sur le blog!

(6 commentaires)

Passer au formulaire de commentaire

  1. Megan

    Hi Celine & A.,

    Wow, you are having a great time…, and the weather appears to be good for you as well.
    We miss you guys and have enjoyed reading your blogs, keep up the good work.

    Regards, Megan

  2. Cécile Maisonneuve

    Coucou les Filles!!!

    C’est avec beaucoup de plaisir que je viens de regarder vos dernières photos et commentaires.
    Je vois que vous vous éclatez toujours autant, c’est génial….

    Je vous fais de grosses bises à toutes les 2

    Continuez votre blog, c’est super

    A très bientôt

    Cécile

  3. Maura

    To Celine: you are very crazy !
    Huge courage.
    Nice adventure.
    Terrific reportage.

    I am showing your « tandem sans limits » to all my friends.
    You became an icon for my biker friends.

    bye
    maura

  4. Alice, Marie et Laurent

    Bonjour les filles. Et bien nous venons de découvrir que vous teniez un site internet, nous l’avons exoloré que partiellement mais il est magnifique.
    Vous avez l’air de vous éclater à travers le monde et ça fait plaisir à voir.
    Alec, je trouve que les paysages de new Zélande ressemble bcp a ceux de la Haute-Loire non? 😉
    On vous envoie pleins de bisous et aussi je ne sais pas si tu es au courant mais Alice devrait avoir un petit frère ou une petite sœur en Juillet…. En espérant vous le ou la présenter dès que possible.
    Allez gros bisous et restez prudentes.
    See you….
    Alice, Marie et Lolo!

  5. Gisèle

    BONJOUR CELINE ET A.,
    à mes côtés, les deux mamies, je viens de leur faire voir la vidéo sur le parachute. Il va falloir Céline que tu ressautes, car mamye de POURRAT regrette de ne pas t’avoir vue sur la vidéo. Il faudra peut être organiser un
    saut pour ma maman et ma belle maman.. reste à obtenir l’accord de papi….
    temps pluvieux aujourd’hui, vivement le printemps.
    gros bisous à tous les deux
    Gisèle et Pierre et les mamies et papi,

  6. Pierre et Pierrette

    Joli blog les filles !!
    Bonne route et à bientôt.
    (nz-bike-tour.fr)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *