«

»

Mai 28 2013

Des bords de la Mer Noire au Delta du Danube

Du 24 au 28 mai 2013

Après plus de 3 heures de bus, nous arrivons à la gare routière de Constanta.

De Constanta_Istria

Nous déchargeons le vélo et la remorque sous les yeux curieux de quelques roumains, puis nous remontons tranquillement le vélo. Une fois prêtes, nous partons à la recherche d’un endroit pour dormir et dès les premiers mètres nous sommes pourchassées par des chiens errants… Pas très rassurées, nous avons hâte de trouver un hôtel. La ville ne nous inspire pas trop, mais après avoir fait le tour, nous trouvons enfin une chambre pour passer la nuit au calme.

A notre arrivée à l’hôtel, nous nous apercevons que nous avons oublié notre trousse de toilette à l’auberge de jeunesse Cozyness à Bucarest; nous sommes bien ennuyées car nous avions pas mal de choses utiles à l’intérieur. Notre mission sera donc le lendemain avant de repartir d’acheter : savon, brosse à dents, dentifrice… enfin l’essentiel pour se laver!

L’hôtel n’est pas très loin de la mer noire et le soir nous avons une vue magnifique sur un lancé de torches à priori pour une oeuvre caritative.

De Bucarest_Constanta

Bien occupées par nos contrariétés, nous avions oublié de télécharger le parcours de l’Eurovélo 6 sur le GPS. Le lendemain, cela nous prend une bonne partie de la matinée. Ensuite, nous nous rendons dans un magasin de sport afin d’acheter une serviette de voyage ainsi qu’un nouveau bidon et un nouveau klaxon, puis au supermarché afin de renouveler notre trousse de toilette.

Une fois toute ces emplettes terminées, nous prenons la route sereinement pour une cinquantaine de kilomètres qui nous emmènent jusqu’à Istria où nous trouvons un super terrain de camping sauvage à proximité de la mer noire.

De Constanta_Istria
De Constanta_Istria

Nous sommes entourées de champ de blé et c’est magnifique! Vive la liberté!

De Constanta_Istria
De Constanta_Istria

Au moment du repas, il nous manque une gamelle, nous improvisons donc!

De Constanta_Istria
De Constanta_Istria

Levées de très bonne heure, nous prenons la route rapidement après avoir levé le camp.

De Istria_Jurilovca
De Istria_Jurilovca
De Istria_Jurilovca

Une dizaine de kilomètres plus loin, nous nous arrêtons dans un petit village afin d’acheter du pain frais pour le petit déjeuner et des légumes pour le déjeuner. Nous apprécions les bancs du parc et faisons l’admiration des enfants du village.

De Istria_Jurilovca
De Istria_Jurilovca

Ensuite, le parcours s’étend sur de longues routes droites au milieu de champs immenses où les éoliennes se comptent par centaines !

De Istria_Jurilovca

Ici le vent est roi, malheureusement il n’est pas souvent en notre faveur. Mais le plaisir de rouler à nouveau au milieu de la nature nous fait oublier ce léger inconvénient.

De Istria_Jurilovca
De Istria_Jurilovca

Pas comparable avec celle du Népal, la qualité des routes n’est cependant pas toujours parfaite !

De Istria_Jurilovca

Soudain, un bruit bizarre que nous ne connaissons que trop bien retentit à l’avant! Zut un rayon de cassé! Nous essayons de le réparer immédiatement mais malheureusement, nous devons enlever le disque et notre clé à molette est trop petite. Pensant qu’il s’agit de la même dimension qu’une clé à écrou de roues de voitures, nous arrêtons la première voiture qui passe mais ce n’est pas la bonne dimension. Nous remontons donc la roue et faisons demi tour jusqu’à une petite chapelle où pas mal de voitures sont stationnées.

De Istria_Jurilovca

De l’extérieur, nous entendons les chants religieux et deux fillettes endimanchées se font un plaisir de se laisser photographier !

De Istria_Jurilovca

Un roumain est ravi de nous rendre service et de nous prêter sa clé à molettes. En deux temps trois mouvements, nous remplaçons le rayon. Cela nous a fait perdre un peu de temps mais après tout en voyage le temps on l’oublie le plus souvent !

Nous commençons à croiser de nombreuses charrettes…

De Istria_Jurilovca

Le temps de midi, nous prenons notre pause déjeuner entre champs de blé et champs d’éoliennes !

De Istria_Jurilovca
De Istria_Jurilovca

La route est vallonnée et agréable et nous croisons de nombreux petits villages roumains et de belles églises orthodoxes.

De Istria_Jurilovca
De Istria_Jurilovca

En fin d’après-midi, nous pensons avoir trouvé l’endroit idéal pour dormir en dessous de vignes et au bord de la mer noire mais les quelques bouteilles d’alcool vides trouvées sur le sol nous laissent à penser qu’il s’agit d’un point de rendez-vous pour les jeunes. Nous décidons donc de reprendre la route et d’aller voir un peu plus loin! Après 10 kilomètres, à proximité de Jurilovca, nous trouvons une petite place en bordure de champ derrière un petit bosquet. Le terrain est plutôt souple à cause de la terre, mais pour cette nuit ce sera très bien.

Le vent fort de la nuit nous fait regretter quelque peu le choix de l’emplacement car du coup les sardines n’étant pas très bien amarrées, le vent s’engouffre entre les deux toiles de façon très bruyante!

Le lendemain matin au réveil, malgré l’heure très matinale, de nombreux roumains sont déjà en train de travailler dans le champ voisin de celui dans lequel nous avons passé la nuit.

De Jurilovca_Mahmudia
De Jurilovca_Mahmudia
De Jurilovca_Mahmudia

Nous croisons de nombreux travailleurs…

De Jurilovca_Mahmudia
De Jurilovca_Mahmudia

… et roulons jusqu’à trouver un emplacement sympathique pour notre pause déjeuner.

De Jurilovca_Mahmudia
De Jurilovca_Mahmudia
De Jurilovca_Mahmudia

Le vent de la nuit ne s’est pas calmé et nous l’avons toujours de face. Nous comprenons vraiment pourquoi il y a autant d’éoliennes dans le coin! A la pause déjeuner nous avons le plaisir de voir quelques pélicans de loin!

De Jurilovca_Mahmudia

Cette partie de la Roumanie, très agricole, semble parfois avoir un siècle de retard sur la France. Le travail dans les champs essentiellement avec les mains de l’homme et l’aide des chevaux prédomine sur les tracteurs et engins sophistiqués!

De Jurilovca_Mahmudia
De Jurilovca_Mahmudia

Nous longeons le delta du Danube…

De Jurilovca_Mahmudia
De Jurilovca_Mahmudia

et arrivons à Mahmudia en milieu d’après-midi. Nous trouvons une petite pension que nous réservons pour deux nuits car demain c’est journée de repos. En effet, après la blessure de Céline en Nouvelle-Zélande, nous veillons à ne pas trop tirer sur la corde et après ces trois jours de reprises une petite pause est la bienvenue.

Le lendemain, nous partons à la recherche d’un marin susceptible de nous emmener visiter le Delta du Danube. Après le repas de midi dans un bateau sympathique,

De Mahmudia
De Mahmudia

nous questionnons un roumain qui appelle de suite un collègue. Un instant plus tard, Dimitri qui parle très bien français, nous propose une balade de trois heures dans le delta du Danube et la traversée de quelques lacs en barque motorisée.

De Mahmudia

Nous ne regrettons pas notre choix car nous passons une très agréable après-midi à sillonner les canaux et traverser des lacs.

De Mahmudia
De Mahmudia
De Mahmudia
De Mahmudia

Le delta du Danube a la particularité d’être une réserve de biosphère riche en différentes espèces d’oiseaux et nous en découvrons quelques uns : héron cendré, héron pourpré, héron bihoreau, aigrette garzette, grande aigrette et ibis… et traversons des paysages magnifiques!

De Mahmudia
De Mahmudia
De Mahmudia

A défaut de voir des pélicans de près, nous les admirons en vol.

De Mahmudia

Nous avons la chance de découvrir de nombreux et magnifiques nénuphars dans les lacs.

De Mahmudia
De Mahmudia
De Mahmudia
De Mahmudia
De Mahmudia
De Mahmudia
De Mahmudia

La péniche en cours de chargement quelques heures plus tôt est désormais prête à partir chargée de 3500 tonnes de gravier.

De Mahmudia
De Mahmudia

Enchantées par cette superbe journée, nous nous endormons sur de belles images…

De Mahmudia

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *