«

»

Juil 08 2013

De l’autre côté du Danube : la Bulgarie

Du 7 au 14 juin 2013

Simple formalité, à la frontière Bulgare, nous présentons nos passeports et passons sans entrave!

De Giurgiu_Ruse
De Giurgiu_Ruse
De Giurgiu_Ruse

Après quelques kilomètres nous gagnons Ruse une petite ville très animée au bord du Danube. Nous en apprécions son caractère et profitons d’un joli parc pour faire notre pause déjeuner.

De Giurgiu_Ruse
De Giurgiu_Ruse

Nous discutons avec quelques Bulgares attirés par notre vélo. Ensuite, nous ne repartons que pour quelques centaines de mètres, fatiguées de notre soirée de la veille ! Nous trouvons un charmant hôtel dans lequel nous séjournerons 2 nuits afin de profiter de la journée de repos du lendemain. La fin d’après-midi nous permet d’avancer dans nos démarches administratives en France et nous ne tardons pas à rejoindre notre lit pour une bonne nuit de sommeil.

Réveillées par les bruits de la rue, nous poursuivons les travaux entrepris la veille. En fin d’après-midi nous nous baladons et visitons un peu plus Ruse.

De Ruse
De Ruse
De Ruse
De Ruse

Le lendemain, nous empruntons un parcours très agréable sur de petites routes vallonnées à proximité de jolies gorges.

De Ruse_Svishtov
De Ruse_Svishtov
De Ruse_Svishtov
De Ruse_Svishtov
De Ruse_Svishtov

Nous ne regrettons pas notre choix de poursuivre l’EuroVélo 6 par la Bulgarie. Nous voyons encore de nombreuses cigognes et leurs petits cigogneaux perchés dans les nids.

De Ruse_Svishtov

Nous faisons aujourd’hui 96 kilomètres et gagnons Svishtov afin de trouver une connexion internet pour avoir des nouvelles de la France. Ce grand village est lui aussi très animé et convivial.

Nous repartons ce matin sur des routes assez vallonnées nous longeons parfois le Danube,

De Svishtov_Gulyantsi

parfois des champs de blé,

De Svishtov_Gulyantsi
De Svishtov_Gulyantsi

de maïs ou d’autres cultures. Contrairement à la Roumanie, nous ne voyons plus ici beaucoup d’éoliennes sauf une au sommet d’une colline qui ne fonctionne pas!

De Svishtov_Gulyantsi

Difficile cette fin d’après-midi de trouver un emplacement discret pour planter notre camp. Après 88 kilomètres, nous prenons un chemin sur la gauche qui nous emmène près d’un champ de maïs. Dans un premier temps, nous étalons notre bâche à proximité et installons le coin « cuisine et strechting ».

De Svishtov_Gulyantsi

Puis une fois le repas terminé et les étirements écourtés, nous nous empressons de monter la tente car nous sommes attaquées de toutes parts par des moustiques affamés! Nous nous installons finalement au milieu du champ là où les maïs n’ont pas réussi à pousser.

De Gulyantsi_Oryahovo
De Gulyantsi_Oryahovo

Nous assistons à un magnifique coucher de soleil…

De Svishtov_Gulyantsi
De Svishtov_Gulyantsi

Mais au moment de nous coucher, une forte odeur d’ammoniac se dégage de la tente. Nous devons ouvrir toutes les portes et dormir seulement avec la moustiquaire.

Autant vous dire que le lendemain, nous sommes contentes de nous lever car l’odeur d’ammoniac ne nous a pas permis de passer une bonne nuit de sommeil. Nous levons le camp rapidement et prenons notre petit déjeuner dans le village suivant.

De Gulyantsi_Oryahovo

Après cette pause, nous roulons une cinquantaine de kilomètres au milieu de nuages de fourmis volantes. Difficile d’ouvrir la bouche sans en avaler une!

De Gulyantsi_Oryahovo

Puis nous croisons Buggi, un allemand qui voyage à vélo pour plusieurs années.

De Gulyantsi_Oryahovo

Nous discutons un bon moment avec lui. La première partie de son voyage l’a emmené sur les routes d’Afrique et d’Europe du Sud. Après cette rencontre sympathique, nous reprenons la route et après une dizaine de kilomètres, sommes enfin libérées de ces fourmis ailées. Le paysage alterne aujourd’hui entre champs et petits villages bulgares.

De Gulyantsi_Oryahovo
De Gulyantsi_Oryahovo
De Gulyantsi_Oryahovo

Après la pause déjeuner, au moment de repartir, un orage éclate. Nous avons juste le temps de rassembler toutes les affaires et de nous abriter sous un petit hangar en bois au bord d’un champ. Après une demi-heure, le vent a chassé les nuages et nous pouvons repartir jusqu’à Oryahovo.

De Gulyantsi_Oryahovo
De Gulyantsi_Oryahovo
De Gulyantsi_Oryahovo

Le lendemain paysage de champs et d’usines, nous avançons tranquillement toujours avec un vent de face qui nous accompagne jusqu’à Lom. Nous arrivons sous la pluie et sur un secteur pavé plutôt glissant. Avec notre problème de frein avant, nous n’allons pas très vite!

De Oryahovo_Lom

Nous restons à Lom deux jours et profitons d’un petit appartement confortable pour notre journée de repos pluvieuse!

Pour notre avant-dernière journée en Bulgarie, nous traversons encore de nombreux villages typiques, voyons toujours quelques monastères et profitons de belles vues sur le Danube.

De Lom_NovoSelo
De Lom_NovoSelo
De Lom_NovoSelo

Les 20 derniers kilomètres sont un peu plus difficiles à cause d’un violent orage qui nous trempe jusqu’aux os et inonde les rues. Du coup, ce soir nous ne sommes pas très motivées pour monter la tente. A Novo Selo, nous interrogeons des passants afin de savoir s’il y a une pension dans le village pour dormir à l’abri. Mais non ! L’hôtel le pus proche se trouve 20 km plus loin. Au détour d’une petite rue, nous réitérons notre demande auprès d’une dame qui nous oriente vers le patron du bar d’en face.

Toni nous offre l’hospitalité avec un chocolat chaud et un bon chauffage afin de nous sécher.

De Lom_NovoSelo

Nikolaï, un des clients du bar qui parle un petit peu anglais nous propose alors spontanément d’être ses invités pour la nuit. Vers 19h donc, nous laissons notre tandem dans le bar et partons chez Nikolaï qui a pris la peine d’aller chercher sa voiture pour transporter nos bagages.

De Lom_NovoSelo

A notre arrivée, il nous cède sa chambre et nous propose de suite de prendre une bonne douche. Puis, il nous présente sa maman qui nous offre de jolies chaussettes pour remplacer nos chaussettes toutes mouillées. Nous prenons le repas tous les 3 avec Nikolaï autour d’une table bien remplie !

De Lom_NovoSelo
De Lom_NovoSelo
De Lom_NovoSelo

Après une nuit confortable bien au chaud, nous avons droit à un petit déjeuner de princesse. Puis, Nikolaï nous ramène au bar en voiture.

De NovoSelo_BrzaPalanka
De NovoSelo_BrzaPalanka

Après quelques essais du tandem avec le petit-fils de Toni…

De NovoSelo_BrzaPalanka

… nous reprenons la route en direction de la Serbie.

De NovoSelo_BrzaPalanka

Mais au moment de la première pause 6 kilomètres plus loin, j’ai un doute et pense avoir oublié le topo-guide confié par Ralph. Nous vidons les sacoches rien à l’intérieur… demi-tour donc direction Novo Selo. Nous retrouvons Nikolaï qui m’emmène chez lui. Pas de livre. Nous vérifions finalement la remorque et le guide se trouve bien rangé à l’intérieur de la trousse de toilette…

Nous reprenons alors la route et gagnons la frontière Serbe.

Merci encore à Toni, Nikolaï et sa famille pour leur accueil et leur gentillesse !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *